Bonne nuit mon tout-petit

Publié le par Julie Fleury

Bonne nuit mon tout-petit, Soon-hee Jeong
Bonne nuit mon tout-petit, Soon-hee Jeong

Une berceuse chantonnante

Ce livre n'est pas audio, mais avec le texte, les illustrations, la structure en randonnée, on a presque l'impression de l'entendre, cette berceuse.

"Les oiseaux ne font plus de bruit. / Dans leur nid se sont endormis.
Les souris ne font plus de bruit. / Dans leur trou se sont endormies.
La vache ne fait plus de bruit. / Dans l'étable s'est endormie."

...

Les phrases s'enchaînent, dans un doux bruitage, un doux murmure. Une chansonnette apaisante qui laisse petit-à-petit, comme l'enfant quitte l'éveil, la maison derrière elle.

Des images d'une tendre découverte

Chaque animal est visité dans son lieu d'habitation : nid, trou, étable, lit de rivière, arbre... L'enfant découvre le monde animal à travers cet album, comme un imagier sous forme de berceuse.

La mère tient son enfant, parfois complice, parfois curieux. Il ne quitte que rarement son giron, dans lequel il finira par s'endormir. Mais cette mère, loin d'être une mère poule, semble ici plutôt accompagnatrice : elle montre, protège lorsqu'il le faut, encourage à voir, porte son enfant à hauteur des découvertes... Parfois, même, elle semble aussi curieuse que son bébé.

Les illustrations de la maison, au début de l'album, ne sont pas accompagnées de parole. On pénètre alors doucement dans un cocon. Dans une bulle qui ne nous appartient pas, dans un univers qui n'est pas le nôtre. Nous pénétrons, par la porte d'entrée, par la chaleur de la maison, dans un espace privé. Puis cet intérieur aux couleurs chaudes s'efface lentement, laissant les personnages comme surpris par le début de la comptine, qui est aussi celui du voyage dans la nuit.

La magie d'un voyage

Nous découvrons aussi, dans cet album d'une tendresse infinie, la maison coréenne. De très loin, gommée par la berceuse qui passe au premier plan.

Et pourtant, le thème du voyage est bel et bien présent : la mère, dans sa grande et longue jupe bleue (bleue comme le ciel) semble presque voler de scène en scène. Elle semble presque flotter dans un nuage ouaté, conférant une dimension magique, voire mythique, à son petit périple.

Alors que l'enfant est bien délimité avec ses petits pieds et ses petites mains dont les couleurs tranchent sur les fonds bleutés, la mère s'efface presque dans certains paysages, presque avalée par la nuit.

Un album à ne pas rater, donc, pour endormir petits et grands dans la chaleur d'un giron, dans la douceur d'un même geste par tous partagé.

Jeong, Soon-hee. Bonne nuit mon tout petit. Paris : Didier Jeunesse, 2008. 12€90

Images extraites de l'album.
Images extraites de l'album.
Images extraites de l'album.
Images extraites de l'album.

Images extraites de l'album.

Publié dans album jeunesse

Commenter cet article