Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini

Publié le par Julie Fleury

Entre le chaperon rouge et loup, c'est fini, Katarina Mazetti.
Entre le chaperon rouge et loup, c'est fini, Katarina Mazetti.

Roman puissant

Dans ce roman, on suit Linnea (pour la suite de sa première tranche de vie), adolescente qui a bien du mal à se remettre du suicide de sa meilleure amie, Pia. D'autant plus qu'au lycée, tout le monde ne lui parle que de ça. Pourtant entourée de sa mère, d'Ingmar, son beau-père qu'elle surnomme gentiment "le bovin" (à cause de son nom de famille : Bovén) et de son petit frère Knotte, Linnea est perdue. Elle s'est trouvée deux amies : Madeleine et Malin. Plus par commodité que pour nouer une réelle amitié, comme elle se l'avoue à elle-même. Madeleine n'a pas besoin qu'on lui parle pour créer un fond sonore et Malin l'écoute bien volontiers. Toutes deux un brin crédules, elles croient Linnea quand cette dernière romance sa vie pour ne pas se confronter de trop près à la réalité.

Oui mais voilà, la réalité, Linnea va s'y frotter de très très près. Et s'y brûler les ailes (et les mains). Tout commence avec un soupçon de satanisme saupoudré sur de la sauce new-age. Malin, aspirante sorcière (version secte new-age), comme son nom aurait du nous l'indiquer, entraîne Linnea dans un plan foireux qui tourne très mal. Les deux filles se séparent, complètement perdues. Et notre héroïne, face aux conséquences de ses actes, préfère tourner les talons et fuir.

Elle s'était plus ou moins décidée, bien tentée de poursuivre son existence ailleurs, grâce au don imprévu de sa grand-mère (15.000 couronnes tombées du ciel), quand elle fait la connaissance du Grand Méchant Loup en personne : Mark.

Bon, j'en suis déjà à vous raconter la moitié du roman, donc je vais m'arrêter là. Mais, comme pour le petit chaperon, le retour à la réalité va être dur... terriblement dur !

Nous sommes, nous aussi, happés dans le maelström des émotions de Linnea et de ses péripéties presque incroyables. Oscillants entre incrédulité face aux situations et réalisme saisissant de ses problèmes, nous sommes ballotés, avec elle, jusqu'au dénouement. Attention, crise de larmes et de rires en perspective !

Une écriture toute en finesse

Devant un tel déferlement d'émotions et de retournement de situations, l'on pourrait penser avoir à faire à une écriture grossière, lourde, avec des péripéties que l'on voit venir à des kilomètres.

Eh bien non ! Et si l'on pressent que ce Mark n'est pas tout blanc, on ne peut pas entrevoir le cataclysme déclenché par les décisions de Linnea.

Perdus dans cette avalanche de déboires, quelques précieux conseils de vie. Disséminés çà et là sans être assénés avec la force d'une morale sûre d'elle, ces petits conseils brillent comme des pépites que le lecteur est libre ou non d'adopter (tout comme Linnea elle-même).

Nous avons enfin là une adolescente dans toute sa splendeur : qui rêve de se comporter comme une adulte mais qui, devant les répercussions de ses choix, tremble comme une enfant (et à juste titre!).

En résumé : Un roman plein d'émotions, d'une grande justesse pour écrire un moment de la vie fait de bouleversements (positifs comme négatifs).

Mazetti, Katarina. Roman traduit du suédois par Max Stadler et Lucile Clauss. Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini. Arles : Actes Sud, 2011. 6€50

Premier volume de la vie de Linnea

Premier volume de la vie de Linnea

Publié dans roman dès 16 ans

Commenter cet article