Libre

Publié le par Julie Fleury

Libre, Nathalie Le Gendre.
Libre, Nathalie Le Gendre.

"Les Terriens se sont installés sur la planète Hamada, dont le sol recèle une poudre bleue précieuse. Comme les autres enfants d'Hamada, la petite Amu travaille pour eux : elle a appris le jardinage. Ce matin-là, elle est toute excitée, car c'est son premier jour de travail dans une famille terrienne... Et les Terriens sont tellement bons avec eux !"

Émouvant

La petite Amu est attachante et vive d'esprit, malgré son lavage de cerveau. L'histoire se place de son point de vue. Nous ne connaissons pas ses origines et nous ne savons pas grand chose sur sa situation, pas plus qu'elle même ne s'en rappelle, en tout cas.

C'est avec ses yeux que nous découvrons la rudesse de sa planète et son mode de vie, au service des Terriens. L'horreur de sa situation ne saute pas aux yeux d'abord, puisqu'elle même l'accepte avec reconnaissance. Ce n'est qu'au moment où elle entre dans la famille de Terriens que nous nous rendons compte de tout ce qu'elle pourrait avoir, et n'a pas.

Critique de l'esclavage et de la colonisation

Les personnages, malgré la petite taille de ce roman, sont traités avec finesse. La mère Terrienne n'est ni complètement horrible, ni parfaitement gentille. Elle aussi se comporte comme la société l'exige. Il se trouve simplement qu'elle est du côté des persécuteurs.

Amu découvre le monde merveilleux qui aurait pu être le sien mais ne réclame pas sa part. Elle est complétement passive, émerveillée par les colonisateurs. Jusqu'au moment où son ami l'éclaire sur la réalité.

Alors que le lecteur peut s'offusquer plus rapidement qu'Amu de sa situation, sa rébellion vient assez tard et est, en quelque sorte, l'élément de résolution de son histoire personnelle. Chacun est libre ensuite de faire des parallèles entre cette histoire et ses échos dans notre Histoire.

En résumé : un vrai coup de cœur pour ce petit roman tout en finesse pour dénoncer la colonisation et l'esclavagisme. Un joli point de départ à des réflexions plus profondes.

Le Gendre, Nathalie. Libre. Paris : Syros, 2011. 3€

Publié dans roman dès 8 ans

Commenter cet article