Auriez-vous ça ?

Publié le par Julie Fleury

Frédéric Clément, Auriez-vous ça ?
Frédéric Clément, Auriez-vous ça ?

"L’album s’articule autour de cette énigmatique question. Au fil des pages, Frédéric Clément nous entraîne, à sa façon poète et artiste, à la recherche du « ça » – celui qui fait battre le cœur, monter la larme à l’œil, celui qui donne le frisson dans le dos ou qui fait rire aux éclats…"

Empilement d'objets

Bric-à-brac ou imagier ? Empilement thématique (les cœurs reviennent beaucoup cependant) ou fatras désordonné ? On finit par ne plus trop savoir et les textes énigmatiques, obscurément poétiques, n'aident pas toujours.

Surtout, j'ai fini par me lasser de la fredaine. La randonnée des "ça" ne parvient pas à relever l'ennui qui s'installe petit à petit. Au fil des pages, l'attention s'amenuise et les objets, très hétéroclites, parfois un peu dérangeants ou inquiétants, n'arrivent plus à accrocher mon intérêt. La dernière page et le texte, magnifique, relève tout l'album et font jaillir (enfin!) l'émotion.

Soupçon de poésie

Pas vraiment un imagier, pas tout à fait un album, presque de la poésie, ce livre se situe dans ces catégories un peu floues que permet la littérature jeunesse. A la croisée des genres, il offre la possibilité de sortir des cadres conventionnels. Il faut au moins lui reconnaître cette qualité.

O.V.N.I. (ou plutôt O.L.N.I. = Objet Littéraire Non Identifié), il fait figure de cas à part et a ce petit côté dérangeant qui nous fait nous demander pendant quelques minutes ce qu'on est en train de lire exactement.

Au final, est-ce vraiment important de devoir identifier le genre, la catégorie d'un livre ? L'étiquette qu'on veut coller à l'objet est-elle essentielle pour pouvoir juger de sa qualité ou forger notre opinion ? Cet album aura eu le mérite de m'interroger à ce propos, et, même si je ne détiens pas la réponse à cette énigme, il fait bon quitter de temps à autre la sécurité d'un monde connu et balisé.

En résumé : Un peu de lassitude émane de cet empilement d'objets qui ne semble pas devoir s'arrêter. Et pourtant, la dernière page, pleine d'émotion et de poésie, relève le tout.

Clément, Frédéric. Auriez-vous ça ? Paris : Albin Michel, 2015. 15€90

Auriez-vous ça ?
Auriez-vous ça ?
Auriez-vous ça ?

Publié dans album jeunesse, poésie

Commenter cet article