Graines de Charlie

Publié le par Julie Fleury

Gep & Edith Chambon, Graines de Charlie
Gep & Edith Chambon, Graines de Charlie

"Un mercredi ordinaire commence pour Sonia et ses amis, tous collégiens. Mais nous sommes le 7 janvier 2015 et ce midi là à la cantine, tout le monde à les yeux rivés sur son portable : Charlie Hebdo, un hebdomadaire, a été victime d’un attentat. Dans les jours qui suivent, chacun réagit à l’événement à sa manière et avec ses convictions… "

1 an après

Déjà un an, que cela passe vite 1 an... Parce que cet effroyable événement va finir par être digéré, remâché... mais surtout oublié. Parce qu'on s'attaquait alors à des gens, à des cibles qui représentaient (et représentent encore) un affront aux extrémistes de tous poils : la liberté individuelle. Celle de dire, de penser, d'écrire, de caricaturer... celle d'être différent.

Un roman pour raconter le lendemain et les jours qui ont suivi, pour raconter ce que ça fait (ce que ça a fait) d'être là, à supporter le choc et à devoir réagir, oui. Mais comment ? Là est toute la question...

Pour se questionner et réfléchir

Beaucoup plus accessible que le roman de Franck Andriat, Je t'enverrai des fleurs de Damas (pour en savoir plus, voir ici), parce que s'adressant un public plus jeune et dans un format différent (très proche de la BD ou du roman graphique, finalement). Il évoque aussi un autre aspect du terrorisme et de l’État islamique : non plus le départ pour faire la guerre ailleurs (le djihad) mais une tuerie revendiquée ici (les attentats contre Charlie Hebdo).

Tout comme dans le roman de Franck Andriat, on suit ici la réaction d'une classe, dans sa diversité. Pour les amateurs de la collection "Graines d'ado", nous retrouvons des personnages familiers : Sonia, Salomé, Cassiopée, Zohra... Ils ne vivent pas l'événement de la même façon, il y a ceux qui sont Charlie, d'autres qui ne comprennent pas ce qui se passe, d'autres qui ne se sentent pas Charlie. Chacun réagit à sa manière, selon ses opinions, sa religion ou son éducation, sans que jamais un jugement ne soit porté.

Toujours dans le respect de l'autre, mais pas forcément Charlie : pourquoi ? Il fait bon aussi, à l'heure où, même un an après, tout le monde "est Charlie" dire que certains ne le sont pas. Car on peut ne pas être Charlie et pourtant ne pas cautionner l'attentat. On peut ne pas être Charlie et réprouver ce crime, car c'est justement ça, la liberté d'expression.

En résumé : un roman bien tourné (comme bien souvent dans cette collection) qui permet de réfléchir sur la liberté de penser et d'expression de chacun. Pourquoi pas à faire suivre d'un débat dans les classes ?

Gép & Chambon, Edith. Graines de Charlie. Paris : Éditions Mouck, 2016. 9€50

Graines de Charlie
Graines de Charlie
Graines de Charlie

Commenter cet article