La forêt enchantée

Publié le par Julie Fleury

Aina Bestard, La forêt enchantée
Aina Bestard, La forêt enchantée

"En se munissant des trois loupes (verte, bleue et rouge) et en les passant successivement au-dessus des images, le lecteur devient explorateur et découvre tout ce qu’il se passe dans cette forêt magique !"

La forêt à la loupe

Partir à la recherche des habitants de la forêt, voilà ce que nous propose Aina Bestard dans son album. Une page cartonnée propose trois loupes aux lecteurs, trois façons de voir le monde, trois possibilités de découvrir ce que cache la forêt.

En effet, les illustrations dévoilent un monde bien plus dense que ce qu'on pourrait deviner au premier abord. En regardant à travers la loupe rouge, puis la bleue, puis la verte, une vie cachée se dévoile sous nos yeux ébahis.

Un texte, relativement sommaire, permet de décrire ce que les loupes révèlent. Il est dommage qu'il soit, lui, accessible à la première vision car, à mon sens, il gâche un peu le plaisir de la découverte. Pour un lecteur, le texte annonce ce que l'on va découvrir. J'aurais apprécié que la ligne de texte se dévoile en même temps que l'illustration. Et, toujours de mon point de vue, un album muet aurait tout aussi bien fait l'affaire.

Mais ce n'est qu'un petit reproche pour un livre magnifique et relativement aisé à manipuler (il suffit de faire tourner le carton des loupes devant ses yeux pour basculer d'une loupe à une autre).

Couleurs pastels

Les dessins sont beaux, c'est indubitable. Cependant, certaines illustrations, même avec la loupe, restent un peu floues, comme encore sous un voile. Peut-être est-ce une question de distance et de manipulation.

Cette impression de flou, de voile sur la forêt, même sur les scènes "découvertes" avec la loupe ne m'a pas dérangé, au contraire. Puisque le principe du livre est de révéler un monde caché, cela m'a semblé normal qu'il faille quelque peu le chercher des yeux. Un monde caché, si tendre, si enfoui, presque secret tel qu'il est présenté, ne saurait se donner tout de go.

C'est donc une grande intimité qui se dégage de cet album. Comme un secret que l'on aurait le droit de ne découvrir qu'en catimini et en chuchotant.

En résumé : un album animé pastel, ludique et beau dans lequel trois mondes à découvrir cohabitent paisiblement.

Bestard, Aina. La forêt enchantée. Paris : Seuil jeunesse, 2015. 16€

La forêt enchantée
La forêt enchantée
La forêt enchantée

Publié dans livre animé & pop-up

Commenter cet article