Un ticket pour Shitamachi

Publié le par Julie Fleury

Un Ticket pour Shitamachi, Tadayoshi Kajino
Un Ticket pour Shitamachi, Tadayoshi Kajino

Un album très grand format

Avec ses 42*30 cm, ce livre détonne par sa taille. Démesuré, il invite à se plonger dans les illustrations qui, au fil des doubles-pages, entraînent le lecteur dans un voyage en train à travers le Japon.

Du départ à la gare, parmi la foule, à l'arrivée à Shitamachi, d'une très grande poésie, le lecteur (petit comme grand) aura de quoi en prendre plein la vue !

Les illustrations sont magnifiques et l'on se perd avec plaisir dans le foisonnement de détails. Le format inhabituel, immense aux yeux d'un enfant, permet d'être complètement aspiré dans le voyage. Posé sur une table de présentation, on n'apercevait pas non plus les têtes des adultes, plongés en pleine découverte !

En voyage imagé en pleine immersion...

Place libre à notre imagination

Cet album est entièrement muet. Pas une ligne, pas une explication, pas un dialogue. Le lecteur est totalement libre de s'inventer les histoires des personnages rencontrés ou, simplement, de se laisser porter par le voyage.

Cette fois-ci, l'absence d'écriture est une liberté qui nous est accordée. Nous ne sommes plus, contraints par une histoire, dans l'obligation de suivre un personnage singulier, ni même une trame narrative.

Si le train et le défilement des doubles-pages nous poussent à aller de l'avant, vers notre destination, dans le même mouvement que le train, nous sommes également libre de circuler au sein des wagons. Revenir sur ses pas, redécouvrir un wagon étonnant, s'y attarder un peu... Tout cela est rendu possible par, justement, l'absence de paroles.

Pourtant, le cadre narratif demeure : un jeune homme prend le train pour Shitamachi. Nous ne savons rien de plus sur lui, ni sur la destination choisie. Et si nous sommes libres d'observer les autres passagers, de circuler dans le train à notre guise, c'est bien lui que nous retrouvons, à destination, sous les cerisiers en fleur.

En résumé : Une belle initiation aux voyages et au Japon, qui laisse grande ouverte notre curiosité et notre soif d'ailleurs. Une petite perle encombrante mais indispensable !

Kajino, Tadayoshi. Un ticket pour Shitamachi. Nîmes : Lirabelle, 2014. 35€

Un ticket pour Shitamachi
Un ticket pour Shitamachi

Publié dans album muet

Commenter cet article