Madame Cerise et le trésor des pies voleuses

Publié le par Julie Fleury

Chétif Poirot et Sandra, Madame Cerise et le trésor des pies voleuses.
Chétif Poirot et Sandra, Madame Cerise et le trésor des pies voleuses.

"Madame Cerise oublie une pizza sur un banc. Elle croit perdre ses clés, son chemin et, à vrai dire, elle perd aussi un peu la tête. Mais Monsieur Cerise l'aime tellement ! Plutôt que de se fâcher ou de pleurer, il préfère lui fabriquer un cadeau extraordinaire..."

Une adorable malade

On se laisse emporter dans l'histoire de Madame Cerise, on ne fait pas attention aux détails. Elle est si adorable, si sûre d'elle !
Jusqu'au moment où elle retrouve Monsieur Cerise, qui devait faire la cuisine. Mais en fait, non. Elle était partie chercher une pizza, dit-il. On retourne quelques pages en arrière : mais oui ! La pizza est là.
Madame Cerise perd la tête. Elle confond la maîtresse et la boulangère.

Pourtant, on ne lui en veut pas. C'est comme ça. Elle est un peu malade.
Alors, Monsieur Cerise s'inquiète et, parfois, ne dort pas la nuit en pensant à sa femme chérie qui se mélange les pinceaux, dont l'esprit s'envole comme un oiseau.
Alors, Madame Cerise s'inquiète et, parfois, ne dort pas la nuit en pensant qu'elle perd la tête, qu'elle devient toc toc. Et puis, elle regarde Monsieur Cerise qui dort et se rassure : il doit préparer dans ses rêves leur prochaine voyage.

Douceur et intimisme

Un album très doux, très tendre, pour approcher cette terrible maladie. Non seulement du point de vue des personnes qui en souffrent, mais aussi de celui de la famille, des proches.

Le sentiment d'être perdu, la crainte de perdre l'autre mais, plus fort que tout : l'amour. Celui qui unit deux personnes malgré Alzheimer.

Les dessins sont naïfs et touchants, comme si l'histoire de Madame Cerise nous était contée par un de ces petits enfants, dont elle se souvient encore.

Et le cadeau extraordinaire, une robe très spéciale, nous est offert à la fin de l'album. En le dépliant, nous touchons là à l'intimité de la vie de Monsieur et Madame Cerise. On a alors le sentiment de pouvoir l'aider à se souvenir.

Poirot Chétif, Sandra. Madame Cerise et le trésor des pies voleuses. Voisins-le-Bretonneux : Rue du Monde, 2014. 17€

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses
Madame Cerise et le trésor des pies voleuses
Madame Cerise et le trésor des pies voleuses

Publié dans album jeunesse

Commenter cet article